Un webzine pour qui et pourquoi?

Un webzine

Ce webzine est né de ma passion pour la littérature de voyage, autour du site Ecrivains-Voyageurs.Net. Mon ambition: donner envie de lire, donner envie d’ouvrir un livre, – ma préférence allant au récit de voyage.. Le moyen: ce webzine, et… vous, peut-être. C’est avec une rédaction nombreuse et variée que ce webzine sera intéressant, pour celles et ceux qui le feront, et pour les visiteurs qui le liront.

Un webzine autour de la littérature de voyage? Il ne doit pas y en avoir beaucoup. Pourquoi ne pas y participer? Voici les grandes lignes de projet, et les informations utiles à votre éventuelle contribution.

Les caractéristiques du webzine

Par rapport à Ecrivains-Voyageurs.Net, le site perso – et de référence – sur la littérature de voyage, au contenu vaste et varié sur le sujet, enrichi régulièrement, Écrivains Voyageurs .Info (prononcez écrivains voyageurs point Info) est le webzine, dont la principale caractéristique est un contenu périodique (actuellement mensuel) entièrement renouvelé, consacré à la littérature en général, mais de voyage en particulier, aux écrivains voyageurs, et dont l’objectif est de donner envie de lire.

Vous souhaitez participer à ce webzine?

Voici plusieurs possibilités.

> Participation ponctuelle, rédaction d’une note de lecture, d’un article, d’une chronique…

> Rédaction ou publication d’un article inédit ou non…

> Prêt de photos ou d’illustrations diverses;

> Participation permanente, avec rédaction d’articles, coordination de dossiers, selon les thèmes et le temps disponible;

Les prochains dossiers

Le webzine ne propose plus de dossiers obligatoirement structurés autour d’un thème unique. Mais les prochains numéros devraient probablement proposer des articles sur les sujets suivants:

> Les chemins de la Loire. Découverte des paysages, de l’histoire et de la littérature au long du fleuve.

> Chateaubriand et le voyage en Orient

> Les piétons de Paris

> Les chemins de l’exil, les chemins de la liberté

> Haute montagne et littérature

> Des dossiers sur des écrivains: Ernst JÜNGER, Valéry LARBAUD

Et puis aussi: Le voyage au fil de l’eau (rivières, canaux, fleuves…) – Les découvreurs – Le voyage dans le roman – La France fugitive – Le voyage en mer – Le voyage en Italie – L’Europe en large et en travers – Istanbul – New York – Venise – Écrivains… voyageuses – Voyages en terres celtiques – Vagabondage – Les poètes en voyage – Les chemins de Compostelle – Le retour à la maison – Comment raconter ce qui n’est pas racontable? – Etc.

>>> Vous souhaitez contribuer à ces dossiers? Vous souhaitez proposer un dossier? Contactez-nous.

Édito permanent!

Le premier édito du webzine sera désormais le manifeste permanent. A la question: pourquoi ce webzine? Les réponses sont: pour donner l’envie de lire. Pour l’ouverture d’esprit. Pour la découverte du monde. Et pour ça il n’a rien de mieux qu’un récit de voyage!
Troubler les esprits, donner à voir le monde

Livres, lecture, littérature. Des mots qui, en certaines contrées (suivez mon regard) ou à certaines époques (vous rappelez-vous du film Fahrenheit 451), sont tabous. Considérant que d’une part on apprend beaucoup dans les livres (on y apprend à lire, à écrire, à réfléchir…); que d’autre part la connaissance est source d’enrichissement personnel (comprendre l’autre, inventer, s’évader…), ce webzine sera donc d’abord consacré aux livres, et à la littérature.

Les fonctions de la littérature sont multiples. Nous en retiendrons deux: troubler les esprits, donner à voir le monde. Et parmi tous les genres littéraires possibles (roman, poésie, théâtre, correspondances, autobiographie…), le récit de voyage, l’un des plus anciens genres littéraires, nous semble bien répondre à ce que nous cherchons. Les constantes de la littérature de voyage étant en effet de partir, de rencontrer les autres, et soi-même la plupart du temps, de se confronter à cet ailleurs, de revenir, de raconter.

Nous nous intéresserons donc plus particulièrement aux écrivains voyageurs. Pour simplifier: un écrivain qui voyage, ou qui a voyagé, et qui raconte. Ou, comme l’écrivit Jacques Lacarrière, «un bernard-l’hermite planétaire, crustacé parlant dont l’esprit, dépourvu de carapace identitaire, se sent spontanément chez lui dans la culture des autres.» Les pensées de l’écrivain voyageur «ont le spectacle du monde pour objet. Le casanier est à lui-même son propre sujet d’étude.» (Thierry Tahon, Petite philosophie du voyage. Milan.) C’est ce qui explique que nous nous intéresserons plus à Nicolas B. qu’à Christine A.